“Nos petites filles deviennent des reines…”

– Mais dis-donc, Guillon, il est pas plutôt islamophobe?

– Ah ouais, mais il est pédophile aussi…

– Ouah! sa mère la pute les contradictions de ouf…

Nota.

Pas si bête: je sais bien que ces émissions mettent en scène l’émotion, à l’aide de procédés d’ailleurs très visibles et plutôt «lourds».

Mais que voulez-vous – c’est peut-être un effet de ma philophobie – avec moi, ça marche très bien. Je verse une larme (quand je dis une…) avec papa, maman et la grande sœur.

Quant au reste: je ne dédaigne pas, de temps à autre, d’asticoter mes ennemis les plus sots…

Vous ne vous en étiez pas rendu compte?

Coucou mon fan club!

Comme disait l’autre, parfois on aimerait avoir des ennemi(e)s moins niais(e)s, mais bon…

Par ailleurs, il serait cruel de laisser dans l’ombre les petits crachats par lesquels ils/elles espèrent se hausser du col en me visant. Après tout, nous appartenons à la même espèce, n’est-ce pas! On peut bien s’entraider…

Aujourd’hui «Le plateau de fromages assassin» ou entretien avec une patate (et ça n’est pas moi qui le dit).

Capture d’écran 2015-11-12 à 13.41.00