“MADEMOISELLE” ~ Femmes artistes à Sète jusqu’au 6 janvier 2019

Mademoiselle est une exposition collective qui rassemble une nouvelle génération de femmes artistes internationales, explorant les enjeux (et les paradoxes) liés à la féminité contemporaine, à travers un large éventail de médiums et de sujets. Faisant référence à l’interdiction récente du titre «Mademoiselle», et s’inspirant de l’actuel intérêt pour les droits des femmes – connu sous le nom de phénomène «#MeToo» – l’exposition entend montrer l’héritage, l’évolution et la diversification des stratégies et des théories féministes.

Vous pouvez télécharger ici le dossier de presse complet de l’exposition.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au Kenya, des femmes âgées s’entraînent au kick-boxing pour résister aux agressions sexuelles

À Korogocho, bidonville de Nairobi à la sinistre réputation (domination des gangs), au Kenya, des femmes d’un certain âge, nullement épargnées par les agressions sexuelles, comme la sottise machiste pourrait le faire croire – elles sont même considérées comme moins susceptibles d’être contaminées par le virus du Sida… – s’entraînent au kick-boxing, une boxe où l’on utilise les poings et les pieds.

Le réalisateur canadien Brent Foster les a rencontrées: le résultat est le court-métrage intitulé « Enough : The Empowered Women of Korogocho », que l’on peut traduire par «Assez! Les femmes de Korogocho trouvent leur force en elles-mêmes».

Beatrice Nyariara, l’une de ces femmes a fondé le collectif des «Grands-mères kickboxeuses du Kenya». Elles sont ainsi une vingtaine à se retrouver chaque semaine pour s’entraîner ensemble.

Instructif sur la réalité des agressions contre les femmes et fort encourageant quant aux possibilités de défense féminine collective, le film est sous-titré dans un anglais très simple et facile à comprendre.

 

 

 

 

“Rhétoriques antiféministes” ~ Le n°4 de GLAD! revue sur le langage, le genre & les sexualités est en ligne

Fruit d’une collaboration entre les membres du collectif Arpège-EFiGiES Toulouse et le comité de rédaction de GLAD!, ce numéro, à travers un dossier consacré aux rhétoriques antiféministes, contribue à la fois à documenter les antiféminismes en s’intéressant à plusieurs types de rhétoriques antiféministes (masculiniste, féminine…), à inscrire ces rhétoriques dans le temps long grâce à une approche diachronique, et à fournir des outils critiques pour déconstruire ces rhétoriques. Le numéro comprend également une partie varia, ainsi que des contributions dans la rubrique Actualités.

Pour accéder à l’intégralité des articles, c’est ICI.