Joujou: un duo qui en jette!

Hier à La Parole errante, concert de soutien au Rémouleur de Bagnolet et au site de contre-info Paris Luttes infos.

Bonne soirée (n’était la tabagie… ça attaque tous les organes, vous savez; col de l’utérus inclus!) et une découverte – pour moi – musicale et agréable: le duo Joujou.

 

Chancelant entre rock’n’roll minimaliste et danse vaudou de salon, avec sa lutherie sauvage et ses poèmes apprivoisés, Joujou cherche à retrouver une danse libre, à quatre pattes comme sur un pied.

A force de riffs simples, de boucles et de tambours martelés, de cris et d’incantations improvisées, ce duo réveille le primitv’ dance floor qui est en nous.

Mix rock punk chanson avec basse une corde et batterie – Les enfants de Lukrate Milk, Catherine Ribeiro & Joy Division.

Agnès Pinaqui, la bassiste, jadis rencontrée dans les réunions de la revue Oiseau-tempête, n’a qu’une corde à sa guitare mais plus d’une corde à son arc, à commencer par sa voix. Le batteur fait montre d’une belle énergie.

Si vous ne les connaissez pas encore, découvrez-les, écoutez-les et invitez-les dans vos fêtes et concerts!