“Al dente” ~ Musique antifasciste pour accompagner la cuisson des pâtes ~ Paroles d’Alain Leprest ~ Chantées par Francesca Solleville

Grand père était rital
Des tomates, des pêches
Ricotta, collier d’ails
Un plat de pâtes fraîches
Un verre à ta santé
Al dente

Al dente ça veut dire
Des pâtes pas trop cuites
Bien fermes dans le rire
Sauf pour les nouilles fascistes
Et leur bouche édentée
Al dente

Luigi Campolonghi
Tu passais les frontières
Vers la paume de qui
T’accueillait comme un frère
Une corde à sauter
Al dente

Combattant sur les ports
Comme ces Italiens
Qui cherchaient pour trésor
Une main dans la main
Sans arme et sans épée
Al dente

Un sacré canevas
Tissé entre deux mondes
Du père de Cavanna
Jusqu’aux yeux des Jocondes
Un monde à inventer
Al dente

Gens d’ici, gens d’aussi
Echoués sur le sable
Venez boire sa vie
Sur le bois de sa table
Si vous êtes tentés
Al dente

Habiter les frontières
Quand on abat les murs
On en bâtit derrière
Carte d’identité
Carte d’identité
Al dente