Antonia Singla Contreras ~ les vibrations du désir

Dans la machine à remonter le temps, ce soir «La Singla», danseuse gitane espagnole. Elle a souffert de graves troubles de l’audition pendant ses vingt premières années, jusqu’en 1968. Dans les performances antérieures, comme ci-dessous en 1965, elle n’entend ni le guitariste ni le chanteur. Ce sont les autres qui la suivent, ce qui donne un côté plus magique encore au résultat.

Littéralement sourde à ce qui l’entoure, toute de tension et de crépitements, elle incarne le désir: à la fois retenu et exultant.