Marseille dans ses œuvres

Comme les abonné(e)s du fil Twitter @LibertaliaLivre en ont été informé(e)s, «une partie du gang Libertalia» se trouvait à Marseille entre jeudi soir (présentation des éditions à Manifesten) et dimanche matin (samedi soir: concert antifa au Molotov).

Bal populaire ingouvernable au cours Ju’.

Vous chantiez, j’en suis fort aise, et bien courrez maintenant…

Le temps de méditer cet aphorisme, il sera peut-être trop tard (calanque de Morgiou).

Pour se rendre à Morgiou, on passe devant la prison des Baumettes. Le mur d’enceinte est «orné» de sept haut-reliefs du sculpteur Antoine Sartorio. Un pour chacun des sept «péchés capitaux»…

Répugnante et grotesque alliance des moralismes catholique et pénitentiaire.