18 avril ~ le monde entier vient à Montmartre…

Le monde entier vient à Montmartre pour taguer, peindre, faire des pochoirs, coller des affiches, de la céramique, etc. pour être vu du monde entier…

Ce soir la lumière était si belle, si douce aux carnations, que des jeunes filles se photographiaient les unes les autres à tous les coins de rue.

Pouvez-vous répéter la question?

Fake news.

Avec mon p’tit bouquet, j’avais l’air d’un…

Famille en vacances.

L’envol.

La toile.

Pochoir ambigu

Je ne suis pas convaincu par cette sentence, relevée hier près de l’hôpital Saint-Louis, à Paris.

Certes, je préfère spontanément un beau pochoir à un tag en forme de paraphe incompréhensible (pour moi). Mais qui décide qui est «artiste» et qui doit se cantonner au rôle de «minable salisseur»? Sinon les «artistes» autoproclamés eux-mêmes…

Il y a dans le street art et dans les graffitis communs des génies et des malheureux dépourvus de talent. Qu’on me laisse juger par et pour moi-même, sachant que l’historien du futur s’intéressera peut-être davantage aux signatures de gangs qu’aux jeux de mots de Miss Tic.

La poésie des murs doit être faite & défaite partout par toutes et tous.