“Corps de femmes en migration” ~ un hors-série en ligne

Dans le cadre de la préparation du Forum Génération égalité initié par ONU Femmes et organisé du 30 juin au 2 juillet 2021, le Musée national de l’histoire de l’immigration édite un hors-série de la revue Hommes et Migrations, rebaptisé pour l’occasion «Femmes et migrations» et consacré aux corps des femmes en migration.

Si les migrations féminines ont longtemps été l’angle mort de l’histoire internationale des migrations, la féminisation des circulations s’affirme depuis les années 1990. De même, les femmes migrantes se mobilisent dans tous les domaines de la citoyenneté. Aujourd’hui de nouvelles problématiques émergent, et touchent aux droits sociaux et sexuels, aux violences sexistes, au corps, à l’intimité et aux représentations stéréotypées des femmes. Croiser mobilisation, migration, et corps des femmes constitue un chantier novateur à l’occasion du forum Génération égalité.

Vous pouvez accéder librement à l’intégralité de ce numéro.

Macron, Dupond-Moretti ~ nommer l’innomable

Après combien de dizaines d’années? Trois? Quatre?…

…Les flics français sont venus arrêter chez elles, ce matin, sept personnes de nationalité italienne réfugiées en France. Trois autres sont recherchées.

Ces personnes ne se «cachaient» pas en France.

Elles y étaient réfugiées.

Personne n’y ignorait leur passé. Ni les autorités ni la Justice, ni les flics.

Dupond-Moretti, avocat devenu flic, a déclaré : «Je n’ai strictement aucun état d’âme». Rien d’étonnant, pour qui l’a vendue…

Parmi les personnes arrêtées se trouve Roberta Cappelli, à qui j’avais donné la parole ici-même.

Je lui renouvelle toute mon amitié, et ma solidarité à toutes les personnes victimes de ce mauvais coup.

__________________

Suite: Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornagh ont été libéré·e·s et placé·e·s sous contrôle judiciaire.

“La police des migrants: Filtrer, disperser, harceler” (Le Passager clandestin) ~ Un «Rendez-vous de Claude» reporté

Ce 28 avril, un «Rendez-vous de Claude» devait se tenir au Lieu-Dit autour du livre collectif La police des migrants: Filtrer, disperser, harceler, publié par Le Passager clandestin, dans la collection «Bibliothèque des frontières». On voit que la trilogie par laquelle est caractérisée la «police des migrants» n’a rien perdu de sa triste actualité dans la période d’«état d’urgence sanitaire» que nous traversons.

En attendant qu’il soit possible d’envisager une nouvelle rencontre avec les autrices et auteurs de ce petit livre (127 p. 10 €), je ne peux que vous conseiller sa lecture.