“Kurdistan, la guerre des filles” ~ projection-débat au Rémouleur

Vendredi 27 janvier 2017 à 19h. Projection du documentaire Kurdistan, la guerre des filles, de Mylène Sauloy (2016, 53 mn), suivie d’une discussion en présence de la réalisatrice et d’une militante-combattante kurde.

capture-decran-2017-01-25-a-19-05-57

De Paris à Kobané, en Syrie, du Kurdistan de Turquie au Sinjar en Irak, une immersion dans le mouvement des femmes kurdes, héritières d’une longue tradition de résistance.

On se souvient du courage des femmes kurdes des Unités de défense féminines (YPJ) qui avaient combattu pour libérer la ville symbole de Kobané, en Syrie, du joug « djihadiste ». Aujourd’hui, kalachnikov en main, elles poursuivent leur résistance face à Daech, dans le Rojava, le Kurdistan syrien, comme au Sinjar, en Irak. Leur slogan ? « Femmes ! Vie ! Liberté ! »

Mais cette armée de femmes qui porte le projet d’une société affranchie du patriarcat, s’inscrit dans un mouvement de résistance déjà ancien, créé il y a bientôt quarante ans en Turquie autour de Sakine Cansiz. Cofondatrice du PKK, assassinée, avec deux autres militantes kurdes à Paris le 09 janvier 2013.

Suivant depuis plus d’une décennie ces femmes kurdes, Mylène Sauloy est allée une nouvelle fois à leur rencontre fin 2015, et s’emploie ici à restituer pas à pas leur héritage. Jeunes recrues ou plus anciennes, ces femmes défendent dans le même mouvement, la liberté et l’égalité.

Capture d’écran 2015-01-15 à 14.38.41

Le Rémouleur
106, rue Victor Hugo
93170 Bagnolet
(M° Robespierre ou M° Gallieni)

https://infokiosques.net/le_remouleur
Mail : leremouleur@@@riseup.net
S’inscrire à la lettre d’info du local

Solidarité avec le Kurdistan ~ Paris, 27 octobre

Kedistan s’associe à une initiative lancée par l’association Women In War : une soirée d’information et de solidarité “concrète” avec le peuple kurde persécuté par le gouvernement turc actuel.

Les rassemblements, les meetings se succèdent, pour protester contre les fermetures de médias, les exactions des forces de l’État turc, avec souvent les mêmes, politiques et humanistes. Alors, un de plus ?

Il y a dans la volonté d’organiser cette soirée de soutien, le désir de rappeler qu’un Peuple est fait de chair et de sang. Que derrière des slogans de soutiens, il y a des hommes et des femmes, des enfants, qui souffrent dans un silence assourdissant de la dite “communauté internationale”. Le désir de rappeler aussi une culture, une langue, des vies…

Rappeler aussi que le mouvement kurde, et au premier rang les femmes,  ont des propositions pour que la mosaïque des peuples de Turquie vive en paix, loin de cette “turcité” imposée qui n’a porté que la guerre depuis près d’un siècle.

À Cizre, à Şırnak, à Sur, Silvan…  les massacres de populations ont laissé des ruines et des deuils. Ils ont aussi exproprié, détruit des quartiers historiques, éparpillé les familles et même remplacé les élus locaux par des “administrateurs” imposés par le régime. Et pourtant, les populations veulent rester, et rester DEBOUT.

Alors, aider ces populations à survivre matériellement, c’est aussi le moins que l’on puisse faire, lorsqu’on se sent impuissants devant ces exactions à caractère génocidaire, contre un Peuple qui résiste.

Le Kurdistan en Flammes

Le jeudi 27 octobre 2016 à partir de 18h aux Grands Voisins !

Soirée d’information et de solidarité avec le peuple kurde persécuté par le gouvernement turc actuel.

Les fonds recueillis serviront à venir en aide aux familles qui se trouvent dans la précarité extrême à la suite des violences systématiques de l’armée et de la police d’Ankara.

18h • Conférence
Avec Engin Sustam Université de Genève (précédemment Université des Beaux-arts Mimar Sinan à Istanbul), Carol Mann sociologue spécialisée dans la problématique du genre et du conflit armé et directrice de l’association Women In War, Semra Doğan membre Women In War (précedemment Sciences Po Paris et EHESS).

20h30 • Exposition/ Performance
Projection des photographies de Maryam Ashrafi et performance sonore par Froe Char.

21h30 • Concert exceptionnel de Delil Dilanar, un des plus grands musiciens kurdes actuels.

Un buffet kurde sera proposé tout au long de la soirée.

Événement organisé par l’association Women In War avec le soutien du magazine Kedistan.

 

Capture d’écran 2015-01-15 à 14.38.41 Les Grands Voisins est un lieu de vie partagé. 600 personnes vivent sur place dont certaines en situation de vulnérabilité. Merci de rester attentifs aux règles du site : pas d’apport d’alcool de l’extérieur et respect de la tranquillité des habitants.

“KURDISTAN, LA GUERRE DES FILLES”, film de Mylène Sauloy, à Marseille le 8 juin

Le mensuel CQFD, alors que paraît le n°144, propose une projection du film « La guerre des filles » à Marseille.

La projection sera suivie d’un débat en présence de la réalisatrice Mylène Sauloy.

En suivant depuis plus d’une décennie les combattantes kurdes, en Turquie, en Irak et en Syrie, Mylène est allée une nouvelle fois à leur rencontre fin 2015, et s’emploie ici à restituer pas à pas leur héritage. Jeunes recrues ou plus anciennes, ces femmes, qui luttent en première ligne contre Daech, défendent dans le même mouvement — et le même sourire —, l’égalité et la parité. Ce documentaire, en forme d’hommage, montre comment une utopie salvatrice s’inscrit sur le terrain.

affiche-la-guerre-des-filles-363x500

Mercredi 8 juin à 20h
« Manifesten »
59 rue Thiers, 13001 Marseille