De près et de loin: la sale gueule de M. Castaner

De loin, petite tête de petit homme.

Avec quelque chose de Droopy, le chien mélancolique de Tex Avery, côté sympathique en moins.

De près, on comprend.

La sale gueule de M. Castaner est faite des centaines de «gueules cassées» par ses chiens, ses flics et ses gens d’arme. Balles de défense, grenades lacrymogènes, grenades de désencerclement… Armes de guerre civile.

Ce type n’est rien (comme dirait son patron), mais il a contribué à produire de la souffrance chez des centaines de personnes.

C’est ce sang-là qu’il a sur les mains.

C’est ce que l’on verra désormais, à chaque fois que l’on verra sa sale gueule, à chaque fois même qu’on y pensera…

Mauvais joueurs!

JE NE COMPRENDS PAS!

On prend la peine de vous expliquer calmement qu’en raison de la traque d’un terroriste assassin (peut-être passé en Allemagne) il ne se trouvera samedi prochain dans toute la France pas assez de gendarmes et de CRS pour vous éborgner à coups de balles de défense en tir tendu à hauteur de visage et vous finir à la matraque…

…qu’il sera peut-être impossible de vous interpeller la veille des rassemblements, ou le jour même à votre descente de voiture, de fouiller votre coffre pour y dénicher un gilet jaune (obligatoire!) et un vieux tournevis rouillé (facultatif), le tout suffisant pour vous mettre en garde à vue…

On vous répète que le personnel sera insuffisant pour liquider un stock de dizaines de milliers de grenades lacrymogènes et de désencerclement, dont dépend pourtant la dotation des forces de l’ordre pour 2019…

On chuchote que Castaner avait parié (un grand enfant!) qu’il pulvériserait samedi prochain son propre record de détentions préventives…

On vous suggère gentiment de dire «pouce!» – ceux qui ont eu la main arrachée sont dispensés! – pour quelques semaines, le temps que les CRS dégagent les ronds-points…

Et vous… vous maintenez vos appels à la mobilisation, comme si votre vie en dépendait! 

Vous n’avez pourtant pas tous pris une grenade assourdissante dans la tête!? Quant au gaz incapacitant, on ne l’a même pas utilisé!…

C’est de la mauvaise volonté, oui!

Tous tricheurs et compagnie: je vous en foutrai de l’urgence sociale!

Mauvais joueurs!

Myriam El Khomri ou la gazeuse arrosée

J’apprends qu’un militant parisien facétieux vient de passer plusieurs heures en garde à vue pour avoir arrosé Myriam El Khomri, promotrice de la «Loi Travaille!», laquelle a le front de se présenter aux élections législatives dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

Ledit militant ayant refusé la comparution immédiate devait, d’après mes dernières informations, être relâché avec un rendez-vous judiciaire.

Qu’une ordure d’État, coresponsable non seulement d’une loi de régression sociale, mais de la répression ultraviolente des manifestations qui l’ont combattue, se sente violemment agressée par quelques décilitres d’eau peut être versé (si j’ose dire!) au dossier déjà fort lourd de l’obscénité démocratique.

Un verre d’eau! C’est bien le moins pour une ministre coresponsable de milliers de grenades au gaz et de désencerclement balancées sur nos gueules à travers tout le pays…!

Je gage que les militants parisiens auront à cœur de ne plus sortir sans œufs et farine afin de confectionner sur le tas la grande tarte que mérite la candidate députée.

En attendant, je tiens que le geste spontanée – et peut-être un peu vif – de notre ami secouriste bénévole relève de l’assistance à personne en danger de déshydratation.

Un verre d’eau par 30° à l’ombre, c’est bien le moins!

Je suggère que ce garçon soit proposé pour une médaille quelconque (qu’il refusera, ça va de soi!).

PS. Le service de presse de Mme El Khomri a diffusé le cliché ci-dessus, présenté comme la tenue que la candidate adoptera désormais dans ses déplacements de campagne.

Myriam! ça n’est pas raisonnable! Par cette chaleur!

“La charge ne supporte pas l’échec”. Philosophie et tagadatactique du gendarme

à la mémoire de Rémi Fraisse

Capture d’écran 2016-05-29 à 17.11.30

Vous êtes curieux/se de savoir en vertu (si j’ose dire !) de quels textes les gendarmes vous cognent dessus dans les manifestations contre la dite « Loi Travail » ? Ce document de formation gendarmesque d’une cinquantaine de pages illustrées — quoique fort laid — est pour vous !

Capture d’écran 2016-05-29 à 16.40.59

Vous y apprendrez que, pour le gendarme occupé à sa mission de « maintien de l’ordre (MO) » et de « rétablissement de l’ordre (RO) » (la nuance est subtile, je vous l’accorde), vous n’êtes pas un « ennemi », mais un « adversaire », ce qui vous rassurera certainement, tant cette virile nuance autorise l’espoir de fraternisations d’après-conflits[1]. Vous y découvrirez la différence entre la « vague de refoulement » et la « vague de ratissage »… Vous saurez reconnaître le peloton « Bravo » selon qu’il est disposé en « quaternaire » ou en « modulaire ». Vous distinguerez au premier coup d’œil le « barrage d’arrêt fixe ferme », le « barrage d’arrêt mobile », le « barrage de canalisation », sans parler du classique « barrage filtrant ». Vous comprendrez enfin — ce retard de connaissance a pu vous causer quelques problèmes ces dernières semaines — pourquoi il arrive que les forces de l’ordre envoient au-dessus de vos têtes une belle fusée rouge (non, ça n’est pas pour faire joli !).

Des schémas, vraiment très moches ! vous aideront néanmoins à faire, en famille, des exercices collectifs et à apprendre à vos enfants à éviter les « tirs cougar [sic] » de grenades lacrymogènes…

Ne me remerciez pas de cette contribution à la paix des foyers et à l’éducation des plus jeunes, c’est vous qui avez payé ce « livret » de vos impôts, et nous n’avons pas fini d’en payer les conséquences.

Capture d’écran 2014-11-09 à 10.55.27

[1] Il est à noter que « la manifestante » n’existe pas : l’adversaire a des couilles, et c’est pour ça qu’il doit être respecté.

TÉLÉCHARGEZ ICI 
LE LIVRET AU FORMAT PDF