“LE PIRATE”, publication de l’Union des travailleuses et travailleurs antitautoritaires (UTTA)

J’ai un défaut (mais parmi tant de qualités!), ce que je n’ai pas sous les yeux, en fait de revues, livres etc. bref en fait de papiers, je l’oublie (non, «Loin des yeux, loin du cœur», ça ne fonctionne pas avec moi pour les êtres de chair et de sang; heureusement!).

Un camarade m’avait remis, à la rentrée dernière, cette livraison du Pirate, conçue durant la deuxième quinzaine d’août 2018… mais le bougre s’était habilement glissé sous une pile de paperasses.

Le voici de nouveau à la surface, fendant fièrement les flots, avec un mot d’ordre dont vous constaterez qu’il est au moins autant d’actualité aujourd’hui qu’il y a cinq mois!

Hacker sa propre éducation…

Le discours (en 2015) d’un garçon de 13 ans, Logan Laplante, amoureux de liberté et de poudreuse, certes pas issu du sous-prolétariat, exfiltré par ses parents du système scolaire traditionnel à l’âge de 9 ans (et non 13, son âge quand il est filmé, contrairement à ce qu’annonce le surtitre) — dont l’aisance et la distance par rapport à tous les programmes éducatifs ont de quoi faire réfléchir toutes et tous.

Un moment de grâce et d’intelligence: cadeau!