“Le vide : mode d’emploi” ~ par Anne Archet

 Bien qu’elle porte un nom délicatement musical – qu’elle s’est certainement choisi – Anne Archet préfère que ça descende (comme les vitrines) ou que ça pète (comme les cocktails).

D’ailleurs, son recueil d’aphorismes évoque de nouvelles recherches sur l’homéopathie, menées uniquement à partir de l’acide.

Moralement, il m’est très difficile de rendre compte du livre d’une autrice qui a écrit un jour grand bien de mon intelligence et paraphrase ici le titre d’un de mes livres pour nommer le sien.

N’allez pas croire que les aphorismes d’Archet sont tous sautillants : certains évoquent des vérités historiques et philosophiques profondes. Je m’autoriserai le comble de la perversité en citant un passage d’un aphorisme, sa conclusion précisément : « L’ennemi·e se présente toujours une montre à la main. » [p. 39] Eh bien ! renseignez-vous : c’est exact !

Mon conseil : Lisez Anne Archet avant qu’il ne soit trop tard.

________________________________

Le vide : mode d’emploi. Aphorismes de la vie dans les ruines (illustrations de Sara Hébert), LUX éditeur, 157 p., 15 €.

Statut de l’ouvrage : offert par l’éditeur.