Nouvelles de Colombie…

La perspective politique du documentaire est – Amnesty oblige – d’un démocratisme niaiseux. «Remplacer la police qui réprime par une police qui protège», et ce genre de choses. Mais les faits, c’est le moment de le dire, parlent d’eux-mêmes…