LA PAROLE AU LIEU-DIT

Chères amies, chers amis,

Ne tournons pas autour du pot : la survie du Lieu-Dit dépend plus que jamais de votre soutien.

Nous avons dû cesser notre activité au moment où arrivent les beaux jours. Et c’est justement là, entre mars et septembre, que nous réalisons l’essentiel de notre chiffre d’affaires ; ce qui nous permet de compenser les faibles résultats de l’hiver et d’alléger nos dettes accumulées.

Les mesures annoncées par l’État pour soutenir les activités commerciales sont très insuffisantes pour régler les difficultés économiques qui menacent l’avenir de notre lieu, qui est d’abord le vôtre.

C’est pourquoi nous faisons appel à vous en tant que client·e·s, mais aussi en tant que public, acteurs-actrices et organisateurs-organisatrices de tous les événements que nous prenons plaisir à programmer et que nous souhaitons continuer à accueillir dès notre réouverture.

Pour nous donner un coup de main, et faire contre mauvaise fortune bonne chère, nous vous proposons de pré-commander, dès aujourd’hui, des bons de repas-boissons du montant de votre choix (utilisables en plusieurs fois et valables pendant un an). Vous pourrez les utiliser vous-mêmes ou les offrir à vos amis.

Et pour ceux qui voudraient nous soutenir, mais qui, pour quelque raison, n’auraient pas la possibilité de profiter de ces bons, il est aussi possible de nous aider en faisant un don.
Avec notre immense joie de vous y retrouver aussi vite que possible !

Trois possibilités de faire vos pré-commandes (dans l’ordre de nos préférences) :


a) Par virement IBAN :

FR76 3007 6020 5133 9943 0020 005 BIC : NORDFRPP
Envoyez un mail : contact@lelieudit.com pour recevoir vos bons.


b) Par Chèque à l’ordre du Lieu-Dit, à envoyer au 6, rue Sorbier 75020 Paris
Envoyez un mail : contact@lelieudit.com pour recevoir vos bons.

c) Par carte bancaire en cliquant ICI.

“La police des migrants: Filtrer, disperser, harceler” (Le Passager clandestin) ~ Un «Rendez-vous de Claude» reporté

Ce 28 avril, un «Rendez-vous de Claude» devait se tenir au Lieu-Dit autour du livre collectif La police des migrants: Filtrer, disperser, harceler, publié par Le Passager clandestin, dans la collection «Bibliothèque des frontières». On voit que la trilogie par laquelle est caractérisée la «police des migrants» n’a rien perdu de sa triste actualité dans la période d’«état d’urgence sanitaire» que nous traversons.

En attendant qu’il soit possible d’envisager une nouvelle rencontre avec les autrices et auteurs de ce petit livre (127 p. 10 €), je ne peux que vous conseiller sa lecture.