Une “école parallèle libertaire” à Marseille ∼ Présentation et débat au CIRA, le 4 avril

Ça n’est certainement pas sans raison que les animateurs et animatrices de Bricabracs utilisent l’expression «micro structure éducative multi-âges» au lieu de «école parallèle»; Erwan Redon (dont les lectrices et lecteurs de ce blogue ont entendu parler il y a quelques années à propos de ses problèmes avec l’Éducation nationale) et Francesca Riva s’en expliqueront le 4 avril. Mais l’originalité du vocabulaire nuit au référencement et à l’accessibilité des textes pour celles et ceux qui ont le plus de raisons de s’y intéresser: c’est pourquoi j’utilise une expression plus convenue et bien connue des gens qui s’intéressent aux pratiques d’éducation libertaire.