Marseille ~ Soutien aux travailleuses de l’hôtellerie en grève!

Sous-traitance hôtelière, la colère continue de monter! 

Le secteur hôtelier marseillais est de nouveau secoué par un mouvement social dénonçant le système d’exploitation de la sous-traitance, déjà plus d’une quinzaine en trois ans ! Cette fois-ci ce sont les femmes de chambre et équipières, sous-traitées par ELIOR à l’hôtel NH Collection à la Joliette qui sont en grève reconductible depuis le 11/04, avec le soutien de leur syndicat CNT-Solidarité Ouvrière.

   Comme souvent derrière la vitrine luxueuse et lucrative de l’hôtel se cache les pratiques sociales douteuses des sous-traitants. Dans son genre, ELIOR est un super-champion de l’exploitation qui s’est fait connaître récemment en obtenant des tribunaux l’annulation et le remboursement des avantages acquis pour des dizaines de salarié.e.s, grâce à une disposition de la loi Travail.

   Leurs pratiques quotidiennes sont fidèles à leur réputation ! Depuis la reprise du chantier, il y a 3 mois, les salarié.e.s dénoncent : les pointages irréguliers, les nombreuses heures impayées, les retraits sur salaires indus ou le non-versement intégral de primes. 

    L’équipe du « NH Collection » est déterminée pour obtenir gain de cause face à ces patrons voyous et pour gagner de nouveaux acquis ! Les grévistes revendiquent : paiement de toutes les heures de travail manquantes ; versement des indemnités repas et transport ; remboursement des retenues sur salaires abusives ; versement d’une prime exceptionnelle en compensation du préjudice ; augmentation des qualifications dans la grille de salaire conventionnelle ; majoration du dimanche à 50% ; 13° mois ; organisation du travail respectueuse de la vie privée.

   La direction régionale d’ELIOR voudrait choisir ses interlocuteurs syndicaux et refuse toute négociation avec la CNT-Solidarité Ouvrière, seule organisation du site. Les salarié.e.s ne comptent pas céder à ce chantage !

   Nous invitons le donneur d’ordre, le groupe NH Collection, a prendre ses responsabilités sociales et ne plus se cacher derrière son sous-traitant. C’est l’exploitation des invisibles de la sous-traitance qui remplit vos caisses, il est temps que le fruit de leur travail leur revienne !

L’exploitation et le mépris ça suffit !

Contribuez ICI à la caisse de grève.