En Algérie comme à Paris, y’a des fois, faut bien s’défendre!

El la «révolution du sourire» par ci, et les fleurs offertes aux flics par là. Et la tant grande responsabilité des foules en mouvement etc.

On a beau ne pas être un fétichiste de la baston, connaître des exemples – y compris durant la Révolution française (voyez mon blogue La Révolution et nous) – de manifestations à la fois offensives et non-violentes, au bout d’un moment ça commence à vous échauffer les oreilles…

Et puis on tombe sur une photo prise à Alger le 8 mars dernier.

Ah d’accord!

Bon ben on avait mal compris, c’est tout…

Les bisounours peuvent pratiquer avec grâce le lancer de grilles de protection des arbres.

Sont comme nous finalement! Pas violents pour deux sous, mais faut pas les chercher, c’est tout…

Ah, les braves gens!