Voir l’esprit en peinture

Aujourd’hui, j’ai rendu visite à Guy Girard. Depuis plus de dix ans, j’avais le projet de lui acheter un tableau, et puis la vie… Et d’ailleurs, j’ai encore plus ou moins un rapport de péquenot aux toiles: j’ai l’impression que c’est trop beau et trop fragile pour moi… Une affiche d’accord, mais un vrai tableau, comme dans les musées…

Bref, on s’est croisés par hasard, donné rendez-vous aujourd’hui. Et voilà.

J’étais comme un gourmand (que je suis) devant la devanture d’une pâtisserie. Tant de couleurs, de personnages, de formats… J’aurais voulu tout emmener chez moi! Mais d’abord les artistes ne vivent pas que d’amour et d’eau fraîche, même s’ils/elles en font une consommation aussi considérable que possible, et puis je n’ai plus de place sur mes murs, presque entièrement occupés par des livres. Il va falloir faire construire…

Je reproduis ci-dessous la photo de l’un des tableaux acquis (oui, j’ai craqué…). Je l’appelle familièrement Le Cri du Peuple, mais ça n’est pas son titre exact. Je rectifierai plus tard. En bas à gauche, vous reconnaîtrez l’ami Marat.

Je publierai bientôt d’autres photos (peut-être meilleures, même!). En attendant si la toile vous plaît, n’hésitez pas à me contacter, je transmettrai à l’auteur et vous mettrai en relation.