Carte(s) postale(s) de Lausanne

capture-decran-2016-09-16-a-00-05-59

J’étais invité mercredi dernier par le Centre international de recherches sur l’anarchisme (CIRA) de Lausanne à débattre autour de la question Comment peut-on être anarchiste? (Libertalia)

C’est ce qu’on peut appeler une démarche cohérente, de part et d’autre…

capture-decran-2016-10-02-a-17-09-53

Merci à Marianne, Gabriel, Antigona, Stéphanie, Odile et ceux et celles dont je n’ai pas eu le temps de retenir les prénoms — je suis hélas! très mauvais à ce jeu — pour leur accueil et nos échanges. Et quelques projets d’avenir, dont je parlerai en temps utile.

Merci au CIRA d’avoir édité un choix des textes réunis dans mon livre en une petite brochure qui continuera à se diffuser.

Capture d’écran 2015-03-15 à 10.09.44

Un peu de tourisme entre deux rencontres

En visitant la cathédrale, j’ai eu deux heureuses surprises.

Une plaque historique rappelant qu’on peut se servir d’un pareil bâtiment pour un usage laïc et politique (mille excuses pour le flou: je crois que l’esprit saint a tenté de saboter mon cliché).

capture-decran-2016-10-02-a-17-12-58

Une frise extérieure, dont je vous donne un détail.

Par où l’on vérifie qu’un lieu de culte peut servir de préface à un débat sur le Q.

capture-decran-2016-10-02-a-17-08-10

Quelques conseils pour la route

Si vous passez à Lausanne pour la première fois, où si vous y vivez depuis peu, ne manquez pas la Librairie de la Louve.

capture-decran-2016-10-02-a-17-06-25

C’est grand, c’est beau, le libraire est compétent, accueillant et charmant, et l’on y trouve des livres anciens à des prix raisonnables!

capture-decran-2016-10-02-a-17-08-48

Vue de l’intérieur de la Librairie de la Louve.

Autre librairie remarquable, Humus, au rez-de-chaussée d’une maison entière consacrée à l’érotisme, où se tenait précisément, jeudi, la seconde rencontre de mon séjour lausannois, animée par Michel Froidevaux.

capture-decran-2016-10-02-a-17-06-43

Merci à Gabriel et aux deux amies qui m’ont fait le plaisir de venir, au lendemain du débat au CIRA, débattre d’érotisme, et plus particulièrement de mon livre Le Siège de l’âme. Éloge de la sodomie (Zulma).

capture-decran-2016-10-02-a-17-09-24

Détail de la vitrine de la librairie Humus.

Merci tout de même à la longue belle jeune femme brune (inconnue) qui a fermé les yeux et piqué du nez au bout d’un quart d’heure et a jugé (à tort!) plus poli (ou plus confortable…) de quitter les lieux.

Cet épisode, peu glorieux pour le supposé séducteur que je suis, n’est malheureusement pas sans précédent (ancien!) dans ma carrière. Je vous renvoie à 42 bonnes raisons pour les femmes de m’éviter

Merci encore à cette exilée barcelonaise, pile d’énergie sympathique, et à son amie mathématicienne — qui m’a  d’abord surpris en déclarant «Je suis plus blanche que blonde», mais elle parlait de bières… — et à Michel qui nous a toutes et tous invité(e)s (avec Gabriel) à la «Brasserie artisanale du château» (*).

Dans la même maison que la librairie Humus, est domiciliée la Fondation internationale d’arts et littératures érotiques (FINALE), dont Michel Froidevaux m’a offert l’album-catalogue: Éros indéfiniment.

capture-decran-2016-10-02-a-17-06-55

Le Siège de l'âme

(*) Mais oui !, je dis (presque) tout…

D’abord, il s’agit de cartes postales !

Et puis, ça agace tellement les gens qui ne m’aiment pas. C’est un vrai plaisir pour moi !