“VIVANT !” ou “Une reconnaissance officielle bien méritée”

capture-decran-2016-09-13-a-14-58-53

À l’approche et à l’occasion de mon soixante-quatrième anniversaire, le 17 septembre, la Bibliothèque nationale et le site Gallica ont souhaité me rendre un hommage appuyé — pour l’ensemble de mon œuvre [1] ! — en publiant sur Twitter le portrait de moi que je reproduis ci-dessus.

Je ne peux qu’exprimer mon émotion sincère devant une aussi charmante initiative, qui fait la nique aux médisants et aux envieux, et tranche par ailleurs avec les déplorables errements iconographiques de Google.

Certes, la photo utilisée commence à dater un peu, mais je pense qu’on pardonnera aux auteurs la délicatesse de leur intention.

Sans doute faut-il attribuer à la même élégance d’esprit l’approximation sur mon âge réel…

En revanche, je suis obligé de démentir l’information concernant mon lieu de naissance (Paris), qu’une vérification, à laquelle il était aisé de procéder auprès de moi, eût permis de rectifier.

Il est vrai que l’effet de surprise en eût cruellement pâti !

Quant au reste, eh bien ma foi, c’est tout moi !

Capture d’écran 2014-11-09 à 10.55.27

 

[1] La Belle me fait remarquer qu’en indiquant aussi ostensiblement les homme-lion-detailŒuvres publiées sous le pseudonyme «Shakespeare» en couverture du volume que je tiens dans la main gauche, la Bibliothèque nationale et Gallica ont un peu vite — et sans me consulter — vendu la mèche.

Il est vrai, mais baste ! comme dit mon copain Eugène, la chose se serait sue un jour ou l’autre…

J’en profite pour signaler la ressortie prochaine, en poche, aux éditions Libertalia, de La tragique histoire de Boléro et Nuisette, avec une préface de William Blanc, l’appareil critique de Fred Alpi, et des illustrations de Bruno Bartkowiak.

capture-decran-2016-09-12-a-16-45-29