La “Parisienne libérée” journaflic… et l’autre

Capture d’écran 2016-05-28 à 14.07.09

Céline Carez vous l’explique, dans Le Parisien, Guillaume Floris s’est fait casser la tête par des flics «parce qu’il a été confondu avec un casseur». Or si Guillaume avait porté un masque — comme plusieurs milliers de manifestant(e)s — ou même un casque (on frémit!), il aurait été bien légitime de lui défoncer la gueule après l’avoir plaqué à terre…

Pas de confusion possible de notre côté: Céline Carez est une vraie journaflic, que l’on a bien envie de «confondre avec une casseuse» à l’occasion. D’autant que si elle se trouvait sur place, elle portait bien évidemment, comme tous/tes ses collègues, et un casque et un masque!…

Capture d’écran 2015-01-15 à 14.38.41

Détendons-nous avec la (fausse) Parisienne libérée rythmant ses news sur Mediapart.