L’Université de Caen refuse un amphi pour le débat sur la terrorisation démocratique, ce soir. J’y serai Caen même!

Comme j’ai eu à le faire remarquer ici-même à plusieurs reprises, la terrorisation démocratique ne dédaigne pas les mesquineries. Elle emploie tantôt les grands moyens (état d’urgence, rafles, poursuites judiciaires) tantôt de minuscules tracasseries.

L’Université de Caen a finalement informé les organisateurs du débat de ce soir qu’ils n’auraient pas l’amphi D1 (campus 1, annexe droit) qu’ils ont demandé il y a trois semaines. Bien entendu, après que l’information a largement circulé… et au dernier moment, de manière à ce qu’il soit impossible de trouver une solution de repli.

Allez savoir ce qui passe par la tête des responsables administratifs… Ont-ils cru que cette causerie-débat serait le point de départ d’une occupation des locaux universitaires ?

Je suis très flatté !

Cela dit, comme il est matériellement impossible de prévenir des gens que nous ne connaissons pas, et qui se présenteront à la fac ce soir pour assister au débat, j’y serai moi-même à 20h ainsi que les organisateurs.

Ayant, depuis plus d’un mois, l’expérience de Nuit debout (au sens propre!) dans les courants d’air de la place de la République, une réunion de plus en extérieur (nuit) n’est pas pour me faire peur.

Au plaisir de vous y voir!

Capture d’écran 2015-12-23 à 17.29.26