Quand la ZAD défend la «Jungle»

Le 1er mars dernier, à Nantes, les occupant(e)s de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes et leurs ami(e)s manifestent contre l’expulsion des migrant(e)s vivant dans la dite «jungle» de Calais, et la destruction des lieux de vie autogérés.

Personne n’est illégitime, qui se déplace sur la terre sans volonté de domination. Ni l’occupant(e) d’une cabane de la forêt promise au bétonnage ni le migrant arrêté de force dans son périple d’espoir.

Les seuls occupants illégitimes de nos côtes, de nos champs et de nos villes sont ceux qui veulent transformer l’espace et le paysage en profit, détruisent tout ce qu’ils touchent, écrasent les humains, les bêtes et les plantes, polluent l’air et l’eau.

Pas de frontières entre les luttes, pas de compétition entre les rêves. Toutes les forces de la vie pour un monde sans frontières et sans prisons, sans argent et sans police.

MANIFEST ACTION. Un message de vérité.

Une vidéo DOC du réel.