La publicité patriotarde…

Capture d’écran 2014-11-09 à 01.10.45

 

Belle époque que nous vivons ! Mais si, je vous assure !

Tenez, la publicité par exemple, eh bien, au lieu de vous infliger une femme nue vue par le trou d’une serrure, l’artisan serrurier moyen use désormais martialement du drapeau tricolore.

Et d’un fier slogan: «Vive la France».

Saoul comme une grive, j’ai laissé tomber mes clefs dans l’égout ? J’ai claqué la portière de ma voiture dessus ?

«Vive la France» Monsieur !

Et hop… C’est le moderne «Sésame ouvre-toi !» (tarifs sur demande).

Qui plus est, on sait à qui on a affaire !

En faisant appel à un artisan patriote, vous évitez tout risque de tomber malencontreusement sur un islamiste malintentionné.

Comme disait l’autre, c’est appréciable !

 

Capture d’écran 2016-02-01 à 20.37.19

«OUVERTURE DE PORTE» & fermeture des esprits.

[Carton trouvé dans ma boîte à lettres.]

Politiciens, VOUS PUEZ ! (au Liban… et partout)

Capture d’écran 2016-02-01 à 16.12.50

Un collectif, baptisé «Vous puez!» ridiculise la classe politique libanaise à propos de la «crise des déchets», qui voit s’amonceler dans les rues et les localités du pays des tonnes d’ordures ménagères, et ce depuis la mi-juillet 2016.

Le collectif a apposé, près de 24 décharges en plein air, des plaques au nom des ministres du gouvernement de M. Tammam Salam.

Habituellement, on honore les leaders de clan, les ministres et les députés en baptisant de leur nom des rues, des ponts et des autoroutes. Six mois après le début de la crise des déchets, nous avons pensé qu’il était de notre devoir national d’ «honorer» chacun des ministres du gouvernement pour cet exploit.

Le collectif annonce la tenue d’un sit-in samedi 6 février, au centre-ville de Beyrouth, place Riad Solh, pour protester contre «l’échec dégoûtant et honteux du gouvernement poubelle», les décharges improvisées et les risques cancérigènes liés aux incinérations sauvages auxquelles se sont livrées plus de soixante-dix municipalités.

Le quotidien L’Orient-Le Jour ajoute:

Dernier développement en date sur ce dossier, le Conseil du développement et de la reconstruction (CDR) a annoncé vendredi la présentation, par la compagnie britannique Chinook – chargée par le gouvernement de l’exportation des déchets –, de documents certifiant que la Russie accepte d’accueillir les déchets ménagers libanais, qui devront finir dans un incinérateur de ce pays. De nombreuses questions restent toutefois en suspens : comment se déroulera la préparation des déchets sur le territoire libanais avant leur transport par mer ? Qui contrôlera l’ensemble du processus ? Qu’en sera-t-il des déchets amoncelés dans les rues depuis des mois ? Que se passera-t-il au bout de dix-huit mois, le plan pour l’exportation, très couteux et pour le moins opaque, étant présenté comme temporaire.