Grève de la faim des réfugiés du centre d’hébergement d’urgence Aurore, place de Clichy à Paris

COMMUNIQUÉ

Le 27 septembre 2015

Nous sommes des migrants de différents pays arrivés en France dans des conditions difficiles et dangereuses pour nos vies. Nous avons traversé le désert, la mer et affronté leurs dangers.
Nous sommes venus à cause des conditions de guerre dans nos pays. Nous avons vécu dans la rue, puis avons été emmenés dans un centre Aurore après différentes expulsions. Depuis plus de 3 mois nous n’avons pas trouvé ce qui nous avait été promis, il n’y a pas eu d’accompagnement dans les démarches, ils ne nous ont pas donné de carte de réfugiés, ni le droit de résider et n’ont pas fait cas de notre situation. Et en plus de cela nous avons subis des brimades à l’intérieur du centre de la part de certains travailleurs. Nous avons entendu de leur part du mépris, des insultes et nous avons subis leurs attitudes racistes.
Un des travailleurs du centre qui travaille à l’accueil et distribue les repas nous a dit que nous étions des réfugiés venant de la rue, que nous mangions et dormions gratuitement et donc n’avions pas le droit de nous plaindre et que lui travaillait, avait des papiers et valait mieux que nous.
Nous demandons nos droits au sein de la société française en tant qu’être humain et au minimum un comportement respectueux et le droit à la protection en France, puisqu’il est dit que c’est une terre d’asile.
Dans ce centre nous souffrons de mauvaises conditions  psychiques, de santé, matérielles et sociales (pas de cours de français, pas de visites…)
Depuis notre arrivé et jusqu’à aujourd’hui nous n’avons pas eu accès à l’eau ailleurs que dans les sanitaires.
Nous demandons également qu’on s’intéresse à notre cas, la liberté de circulation, l’amélioration de notre situation et le droit de résider et de protection, d’être traiter comme des humains. Nous avons besoin de respect au sein de la société. Et la liberté de transport (pas de titre de transport).
Nous avons alerté l’administration que nous étions en protestation par une grève de la faim (nourriture et boisson). Depuis hier et jusqu’à ce deuxième jour de grève de la faim nous essayons toujours de dialoguer avec la direction, mais ils ne nous ont toujours pas répondu.
Nous ne mangerons pas jusqu’à satisfaction de nos revendications.
Nous appelons à la présence des personnes solidaires avec nous
lundi 28 septembre 2015 à partir de 18h devant le centre d’hébergement Aurore 15 rue Saint Petersbourg – 75018 Paris, M° Place de Clichy.
Capture d’écran 2015-01-15 à 14.38.41
Capture d’écran 2015-09-27 à 21.52.29
Capture d’écran 2015-09-27 à 21.52.53