UN MONDE SANS POLICES ET SANS PRISONS, plutôt qu’un monde sans Rémi…

copy-capture-d_ecc81cran-2014-11-09-acc80-01-10-09-e1415491935357.png

 

Ce que nous voulons :

UN MONDE SANS POLICES NI PRISONS

…PLUTÔT QU’UN MONDE SANS Rémi, Alexis, Cyril, Carlos, Loic, Christian, Pérrine, Lahoucine, Yacine, Abdelghani, Noureddin, Nabil, Youssef, Mohamed, Christian, Mohamed, Ahamadou, Abdelilah, Amine, Wissam, Serge, Mohamed, Kévin, Nabil, Steve, Ahmed, Mostepha, Malek, Joseph, Mahamadou, Louis, Luigi, Lassana, Karim, Ali, Yakou, Hakim, Christian, Mohamed, Mohamed, Hakim, Abdel Akhim, Naguib, Ilies, Mohamed, Joseph, Baba, Réda, Jonathan, Tina, Raouf, Moushin, Larami, Joseph, Louis, Olivier, Nelson, Chulan, Gérard, Mohamed, Lamine, Fethi, Julien, Guillaune, Taoufik, Vilhelm, Karim, Abou, Bouna, Zyed, Abdelhafid, Hassan, Ibrahim, Mickaël, Abdelkarim, Moktar, Léon, Kanavathipphillai, Aurélien, Mariane, Nicolas, Mourad, Georges, Xavier, Moussa, Mohamed, Ricardo, Abdel Ila, Hocine, Saida, Stéphane, Edouard, Djamel, Redouane, Jeremy, Manuel, Ali, Riad, Jérémie, Vital, Éric…

…et tous les autres tué(e)s par DES FLICS ET DES MATONS.

 

copy-capture-d_ecc81cran-2014-11-08-acc80-23-10-36.png

Capture d’écran 2014-11-09 à 10.55.27

Note. J’ai élargi au système pénitentiaire un «slogan» qui ne concernait à l’origine que la police. Cela exigera, hélas ! d’allonger considérablement la liste des victimes (je publierai une liste revue et corrigée si on me l’envoie).

Reste que l’idée de ce «slogan» en forme de martyrologe ne présente pas seulement un intérêt «dramatique». Il répond du tac au tac à la réaction courante et défaitiste, que nous avons tous et toutes entendue mille fois: «Mais c’est pas possible, un monde sans police ! (sans prison, etc. on peut décliner)».

Nous répondons:

Ce qui est impossible, ce qui est invivable pour nous, c’est un monde où nous sommes privé(e)s de Rémi, Yacine, Vital (ajouté), Éric (ajouté), Noureddin, et tant d’autres, tués par des flics et des matons…