Offense au drapeau du pseudo « État islamique »… (août 2014)

…par le sang (menstruel) et par la merde

Usant une nouvelle fois du «nu manifeste», en le combinant avec les techniques des «performeuses» féministes modernes, la jeune Aliaa Magda Elmahdy et une de ses amies répliquent par la dérision et la provocation aux assassins du pseudo-«État islamique». La photographie est reproduite depuis son compte Twitter.

Aux coupeurs de têtes, aux kidnappeurs et enleveurs de filles, à ceux qui se croient à l’abri du désir de la chair quand ils ne songent qu’à la meurtrir, les jeunes femmes renvoient malicieusement ce qu’ils répandent et ce qu’ils évoquent : le sang et la merde.

Capture d’écran 2014-12-06 à 10.43.22